Découvrez l’antisèche complète des codes d’état HTTP

page_watches 247267 page_stars
img-border http status codes

Bien souvent, on rencontre les erreurs 404 et 301, mais il existe bien d’autres codes d’état HTTP avec lesquels vous n’êtes pas encore familier. Avant de paniquer, lisez cet article, créé pour vous faire découvrir la signification des codes des nombreuses erreurs qui peuvent entraver votre chemin.

Certains d’entre eux peuvent être directement imputables à un problème côté serveur ou côté client, d’autres sont obsolètes et vous avez peu de chance de les rencontrer dans la vraie vie. Mais leur inclusion est quand même indispensable pour mieux comprendre le fonctionnement des interactions client-serveur.

Vous trouverez ci-dessous cette explication bien pratique, au sein de laquelle vous pourrez identifier facilement l’erreur qui vous intéresse et découvrir sa signification :

 

100 301 405 417 450
101 302 406 418 451
102 303 407 422 500
200 304 408 423 501
201 305 409 424 502
202 306 410 425 503
203 307 411 426 504
204 400 412 428 505
205 401 413 429 506
206 402 414 431 507
207 403 415 444 509
300 404 416 449 510

 

1xx Codes d’information

 

100 Continue

100 Continue signifie « opération normale ». Cela veut dire que la requête envoyée par l’utilisateur est correcte et que le serveur a lancé le traitement demandé. C’est un code de réponse temporaire envoyé pendant que l’utilisateur attend la réponse finale du serveur qui ne se produira qu’une fois le dernier paquet envoyé.

Quand ce code est-il utilisé ? Il s’agit de celui interne, qui parfois n’est même pas généré si l’utilisateur a déjà reçu des données de la part du serveur. C’est un message qui indique aux serveurs que la connexion a été établie et que « les portes sont ouvertes ». Les données peuvent être envoyées. Mais il ne faut pas oublier de « fermer les portes » une fois le transfert terminé (autrement dit d’envoyer le code d’état final).

 

101 Changement de protocole

C’est peut-être l’un des codes serveur les plus simples. Il signifie que l’utilisateur a demandé à changer le type de protocole utilisé par le serveur web et que celui-ci a accédé à sa demande.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque l’on passe à la nouvelle version de HTTP depuis un protocole plus ancien. Cette requête n’est exécutée qu’en la présence d’un protocole plus adapté (autrement dit une version plus récente de HTTP).

 

102 Traitement

Étant donné qu’une requête WebDAV (le protocole de transfert) peut contenir non seulement une requête, mais également plusieurs sous-requêtes, des opérations sur des fichiers, un délai supplémentaire est fréquemment nécessaire pour exécuter les traitements liés à elle.

Quand ce code est-il utilisé ? Il est généré afin d’informer l’utilisateur qu’il doit réinitialiser son compte à rebours et attendre la commande suivante étant donné que le traitement de la requête pourrait prendre du temps.

 

2xx Succès

 

Les messages de cette classe vous informent de l’acceptation et du traitement de la requête du client. En fonction de son état, le serveur peut continuer à envoyer les en-têtes et le corps du message. Autrement dit, cette classe de codes signifie que l’action demandée par le client a été acceptée et qu’elle est en cours de traitement.

 

200 OK

Le code d’état 200 est le plus répandu mais en même temps le plus innocent compte tenu de sa nature. Il signifie que l’échange entre l’utilisateur et le serveur est terminé et que tout s’est passé comme prévu.

Quand ce code est-il utilisé ? En permanence !

 

201 Créé

L’exécution de la requête est réussie et une nouvelle ressource a été créée. Par exemple, celle de l’utilisateur a conduit à la création d’une nouvelle ressource, comme une nouvelle page. Le serveur source doit créer la ressource avant d’envoyer 201. Si la ressource ne peut pas être créée immédiatement, il devra alors renvoyer celui 202 (accepté).

 

202 Accepté

Le traitement de la requête a été accepté, mais il n’est pas terminé pour une raison quelconque. Elle n’est peut-être pas terminée, elle pourra éventuellement être rejetée durant le traitement.

Quand ce code est-il utilisé ? Il est renvoyé lorsqu’un serveur ne peut pas exécuter immédiatement une requête. Elle n’était pas prévue pour être immédiate et obligatoire et le client n’a pas besoin d’attendre la fin avant de recevoir une réponse, puisqu’il peut s’agir d’un processus très long.

 

203 Information de source secondaire

Le serveur a traité la requête avec succès, toutefois l’information transmise ne provient pas de la source principale (mais d’une sauvegarde, d’un autre serveur, etc.) et n’est peut-être pas à jour. Il ressemble fortement à celui 200 mais indique que l’information n’a pas été obtenue directement à la source.

Quand ce code est-il utilisé ? Il est utilisé en lieu et place de celui 200 lorsque l’expéditeur a des raisons de penser que les en-têtes de la source externe peuvent différer de celles que renverrait le serveur source.

 

204 Pas de contenu

C’est une réponse envoyée par le serveur pour indiquer que la requête a été reçue et comprise, mais qu’aucune donnée n’a pu être renvoyée à l’utilisateur. Cela permet de faire fonctionner des scripts sans modifier le document. Il ne devrait pas contenir de corps et être inclus dans la première ligne de code vide immédiatement après l’en-tête.

Quand ce code est-il utilisé ? Il est utilisé pour permettre de saisir ou de réaliser une action sans avoir besoin de mettre à jour le document (la page).

 

205 Réinitialisation du contenu

Le serveur a traité la requête avec succès mais ne renvoie aucun contenu. À la différence de 204, cette réponse requiert la mise à jour du document.

Quand ce code est-il utilisé ? Il est utilisé lorsqu’un utilisateur remplit un formulaire et que le serveur renvoie au navigateur une demande pour effacer le formulaire. Il est similaire à celui 204 mais demande à l’agent de l’utilisateur de réinitialiser le document une fois qu’il est complété (par exemple, d’effacer le formulaire HTML après confirmation).

 

206 Réinitialisation partielle

Les serveurs ne renvoie qu’une partie des contenus correspondant à l’en-tête envoyée par le client. Il est utilisé par les outils avancés de mise en cache, lorsque l’utilisateur ne demande à recevoir qu’une petite partie des contenus d’une page et que le serveur ne renvoie que les données cantonnées à cet espace précis dans sa réponse.

Quand ce code est-il utilisé ? Il est utilisé dans le cadre d’une requête If-Range, utilisée par les validateurs de cache les plus performants. Elle devrait également inclure les en-têtes de la zone utilisées comme paramètres pour les informations renvoyées.

 

207 Multi-états

Le serveur renvoie les résultats de plusieurs opérations indépendantes à la fois, elles sont placées dans le corps du message sous la forme d’un document XML.

 

3xx Redirection

 

Cette classe de codes d’état indique que des actions supplémentaires devront être effectuées par le navigateur pour compléter la requête. Les utilisateurs doivent effectuer des actions ou des requêtes supplémentaires au serveur.

 

300 Choix multiples

Ce code informe l’utilisateur que la ressource a été déplacée et le serveur répond avec une liste de ressources alternatives disponibles, parmi lesquelles l’utilisateur peut choisir la ressource la plus appropriée.

Quand ce code est-il utilisé ? Il est renvoyé lorsque les serveurs considère que l’URL fournie par l’utilisateur (c’est-à-dire le navigateur de l’utilisateur) comporte une adresse inadéquate, et lui offre un choix supplémentaire. Par exemple, l’utilisateur utilise l’URL d’un dossier et pas celle d’une ressource précise. Les serveurs lui proposent alors une liste de fichiers ou de dossiers disponibles au niveau suivant.

 

301 Déplacé de manière permanente

Il s’agit d’une requête d’utilisateur fréquente. Elle signifie que la requête pour cette ressource (ainsi que toutes les requêtes ultérieures) doit être redirigée vers l’URL communiquée.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsqu’une page n’existe plus ou que le lien vers une source tierce ne fonctionne plus. La redirection 301 indique à l’utilisateur que la ressource demandée a été déplacée (souvent à l’aide du fichier .htaccess sur les serveurs Apache).

 

302 Trouvé

Il indique à l’utilisateur que l’emplacement de la ressource demandée a été modifié temporairement. Il doit contenir des informations relatives au nouvel emplacement que l’utilisateur doit interroger.

Quand ce code est-il utilisé ? Il a plusieurs usages, dont certains ne font pas partie de sa raison d’être initiale. Il s’agissait à l’origine de créer une simple redirection temporaire. Toutefois, il existe aujourd’hui de nombreuses manières (éthiques ou non) de l’utiliser.

 

303 Voir ailleurs

Il indique que la ressource demandée est disponible à une URL différente de celle fournie dans la requête. Cela ne signifie pas nécessairement que quelque chose a été déplacé, il fournit simplement une adresse qui peut être interrogée pour demander la ressource.

Quand ce code est-il utilisé ? Cette méthode existe pour permettre à la sortie d’un script déclenché par une méthode POST de rediriger l’agent utilisateur vers la ressource sélectionnée.

 

304 Non modifié

Le code d’état 304 indique que l’utilisateur demande le document ou la ressource uniquement si celle-ci a été modifiée depuis la dernière mise à jour en cache de ce document.

Quand ce code est-il utilisé ? Si la réponse du serveur vous indique que les paramètres du document If-Modified-Since ou If-Match n’ont pas été modifiés depuis la création du dernier cache, il n’est pas nécessaire de renvoyer la ressource.

 

305 Utiliser un proxy

Il indique à l’utilisateur que l’accès à la ressource demandée est possible à travers le proxy spécifié dans la réponse.

Quand ce code est-il utilisé ? Il est fréquemment affiché en présence de mesures de sécurité et offre l’accès aux ressources de l’URL demandée.

 

306 Changer de proxy

Cet état indiquait à l’origine que « les requêtes ultérieures doivent utilisent le proxy mentionné », mais aujourd’hui il n’est plus utilisé et fait partie des codes réservés.

 

307 Redirection temporaire

Il est renvoyé si la ressource est actuellement disponible mais via une URL différente qui est également communiquée dans la réponse. 307 est légèrement différent de 302, il s’agit d’une version plus spécifique que ne l’est 302.

Quand ce code est-il utilisé ? Il est utilisé pratiquement dans les mêmes cas de figure que 302, mais l’utilisateur doit continuer à demander l’URL source dans les requêtes suivantes ou jusqu’à ce qu’il reçoive un nouveau code de réponse.

 

4хх Erreur du client web

 

La classe de codes 4xx reflète les erreurs du client ou le fait qu’un emplacement n’ait jamais existé (ou existe déjà). Ces codes d’état peuvent être renvoyés en réponse à n’importe quelle requête.

 

400 Mauvaise requête

Impossible d’exécuter les requêtes en raison d’une erreur de syntaxe.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsqu’un utilisateur demande des informations, mais le fait en négligeant les règles du protocole de transfert hypertexte (HTTP). Elle ne doit pas être répétée avant d’avoir corrigé la syntaxe.

 

401 Non-autorisé

Ce code est associé à une requête vers une ressource qui nécessite une autorisation. La réponse 401 indique que la demande d’autorisation a été rejetée à partir des données fournies par l’utilisateur.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque l’utilisateur envoie une requête aux serveurs à l’aide d’identifiants d’autorisation incorrects (nom d’utilisateur ou mot de passe).

 

402 Paiement nécessaire

Réservé pour un usage ultérieur. L’objectif initial de ce code était de faciliter les transactions nécessitant un transfert d’argent électronique. Mais cette fonctionnalité n’a jamais vu le jour et il est resté inutilisé.

Quand ce code est-il utilisé ? L’ancien service MobileMe d’Apple renvoyait une erreur 402 si le compte utilisateur MobileMe était suspecté d’activités abusives sur le serveur. Youtube renvoie également ces codes si une adresse IP envoie trop de requêtes, l’utilisateur doit alors saisir un CAPTCHA.

 

403 Interdit

L’utilisateur essaie d’accéder à une ressource à laquelle il n’a pas accès et l’autorisation ne changera rien à la situation.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsqu’un serveur comprend la requête mais refuse de l’exécuter, parce que le client ne bénéficie pas de l’accès aux ressources demandées. Cela se produit d’habitude lorsque la ressource n’est pas censée être accessible au public.

 

404 Introuvable

Tout le monde connaît le code d’erreur 404, n’est-ce pas ? Il indique que la ressource demandée est introuvable, mais qu’elle pourrait s’y trouver ultérieurement (si elle apparaît à cet emplacement). Le client peut envoyer de nouvelles requêtes. Toutefois, dans la plupart des cas, un code de redirection de la famille 3xx est utilisé et le navigateur est redirigé vers une autre ressource ou un autre emplacement.

Quand ce code est-il utilisé ? De temps en temps, surtout si une page a été déplacée ou supprimée. Bien souvent, dans ce cas de figure, le serveur génère automatiquement une page de diagnostic mentionnant cette erreur 404.

 

405 Méthode non-autorisée

La méthode d’accès à la ressource demandée n’est pas disponible. Autrement dit, cette erreur se produit lorsque vous essayez la méthode GET sur un formulaire qui nécessite POST, ou encore la méthode PUT sur une ressource en lecture seule.

Quand ce code est-il utilisé ? Les erreurs 405 se produisent autour de composants bien particuliers sur une page relative à la requête. Par exemple, lorsque la chaîne de caractères de la requête du script est différente de celle de l’utilisateur nécessitant l’utilisation du script.

 

406 Non-acceptable

La ressource demandée est uniquement capable de générer des contenus qui ne peuvent pas être renvoyés en respectant les conditions Accept-headers de la requête. Le navigateur peut en effet fournir aux serveurs les caractéristiques des données qu’il s’attend à recevoir.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque le format du fichier de la ressource demandée ne correspond pas au format que l’utilisateur est en mesure de reconnaître. On parle ici de langages de programmation, pas de l’allemand ou de l’italien !

 

407 Authentification sur le proxy nécessaire

Comme le code d’état 401, celui 407 indique au client qu’il doit d’abord être autorisé via un proxy. Pour ce faire, le proxy doit lui renvoyer un champ contenant l’en-tête Proxy-authenticate qui respecte les conditions fixées par les serveurs.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque le serveur estime que la requête d’accès aux données du client est correcte, mais que l’accès à la ressource n’est possible qu’après l’autorisation d’un serveur proxy.

 

408 Délai d’attente de la requête expiré

Le délai d’attente de la transmission entre les serveurs de relai et le client a expiré.

Quand ce code est-il utilisé ? Selon les spécifications W3 HTTP : « Lorsque le client n’a pas effectué une requête dans le temps alloué par le serveur. Le client PEUT la renvoyer à n’importe quel moment. »

 

409 Conflit

Indique qu’il est impossible d’exécuter la requête en raison d’une autre en conflit sur la même ressource.

Quand ce code est-il utilisé ? Vous pouvez le recevoir lorsque vous essayez d’envoyer un fichier vers un serveur web, alors qu’une version plus récente de ce fichier y est déjà présente, ce qui occasionne un conflit dans le système de contrôle de versions.

 

410 Disparu

Le serveur renvoie cette réponse si une ressource était autrefois située à l’URL indiquée, mais qu’elle a été supprimée et qu’elle n’est plus disponible. L’utilisateur ne devrait pas renvoyer la même requête.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsqu’il n’est plus possible d’accéder à la ressource à travers cette requête, et que le serveur ne possède pas d’informations sur le nouvel emplacement de cette ressource. S’il considère qu’il est possible que le document soit remis en ligne d’ici peu, il est recommandé de renvoyer plutôt celui 404.

 

411 Longueur obligatoire

La requête n’indique pas la longueur du contenu, qui est indispensable pour son traitement.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque le navigateur ne détermine pas la longueur des contenus demandés dans l’en-tête de la requête. Le serveur ne l’acceptera pas sans que le champ content-length de l’en-tête ne soit valable.

 

412 Échec d’une précondition

Le serveur n’a pas répondu à l’une des préconditions spécifiées par l’expéditeur dans la requête. Autrement dit, au moins une des en-têtes de la requête a été renvoyée avec l’attribut false.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque la requête effectue une demande d’accès valable à une ressource, mais que cet attribut de l’en-tête ne peut pas être appliqué à cette ressource.

 

413 Entité de la requête trop longue

Le code 413 est affiché lorsque le serveur refuse de traiter la requête parce que son corps est trop long.

Quand ce code est-il utilisé ? Lors de l’utilisation de la méthode POST avec un formulaire, si les contenus sont plus longs que la limite de traitement du serveur.

 

414 URL de la requête trop longue

Il est affiché lorsque le serveur n’est pas en mesure de traiter la requête parce que l’URL indiquée est trop longue.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque la requête POST est convertie en celle GET. Celle POST permet d’envoyer une quantité illimitée de données en les attachant à la requête elle-même. Toutefois, si elle est convertie en GET, les données du formulaire sont incluses dans l’URL, dont la taille n’est pas illimitée.

 

415 Type de média non pris en charge

Une réponse 415 est envoyée pour indiquer que le serveur a remarqué qu’une partie de la requête était effectuée dans un format non pris en charge.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque la requête contient un type de média qui n’est pas pris en charge par la ressource ou le serveur. Par exemple, l’utilisateur demande une image avec une extension de fichier non prise en charge par le serveur. Il a compris quelle ressource est demandée mais ne reconnaît pas le format dans lequel la ressource a été demandée.

 

416 Intervalle demandé non disponible

Cette réponse est renvoyée lorsque l’utilisateur demande un morceau de la ressource dans sa requête mais que cette partie n’est pas disponible.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsqu’un client demande au serveur les octets XXX-YYY d’une ressource, mais que la ressource est plus petite que la taille spécifiée dans la requête.

 

417 Échec du comportement attendu

Cette réponse est reçue si, pour une raison quelconque, le serveur ne peut satisfaire la valeur du champ Expect de l’en-tête de la requête.

Quand ce code est-il utilisé ? C’est relativement clair. Lorsque l’une des en-têtes de la requête, l’en-tête « Expect », correspond à une à laquelle le serveur n’est pas en mesure de répondre.

 

418 Je suis une théière

Ce code a été créé en 1998 pour une blague du 1er avril de l’IETF : le RFC 2324, le protocole hypertexte de gestion de cafetière. Il est peu probable qu’il soit pris en charge par les serveurs HTTP modernes.

Quand ce code est-il utilisé ? Il y a 15 ans, pour une blague potache.

 

422 Entité impossible à traiter

La requête a été comprise et acceptée, mais ne peut être exécutée en raison de la présence d’erreurs sémantiques.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque le serveur a accepté la requête, est en mesure de travailler avec le type de données spécifié, que la syntaxe du document XML contenu dans le corps de la requête est correcte mais qu’en raison d’une erreur logique, le traitement de la ressource est impossible.

 

423 Verrouillé

La ressource ciblée par la requête est verrouillée et il est impossible de réaliser le traitement demandé. Pour rendre la ressource disponible, vous devrez la déverrouiller ou fournir des données d’autorisation correctes.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque la ressource… est fermée. Cela se produit pour des raisons de sécurité.

 

424 Échec des dépendances

Indique que l’exécution de la requête actuelle peut dépendre du succès d’une autre opération. Si celle-ci échoue, l’intégralité du traitement de la requête sera interrompue.

 

425 Collection non-ordonnée

Ce code est affiché lorsque la ressource est définie dans les spécifications du protocole WebDAV Advanced Collections mais absente du protocole Web Distributed Authoring and Versioning Ordered Collections.

 

426 Mise à jour nécessaire

Il est affiché lorsque le serveur demande au client de mettre à jour son protocole (vers une version différente et plus récente).

Quand ce code est-il utilisé ? D’habitude, lorsque le navigateur utilise des protocoles obsolètes.

 

428 Précondition nécessaire

Le serveur source nécessite des préconditions dans la requête. Il est conçu pour éviter les conflits de versions de ressources au cas où le client reçoive (GET) un état de la ressource, le modifie et le renvoie (PUT) au serveur, et qu’au même moment un tiers change également l’emplacement de la ressource, entraînant de fait un conflit.

Quand ce code est-il utilisé ? En demandant la mise en place de conditions, le serveur garantit aux clients qu’ils utilisent la copie actuelle de la ressource. Si ce n’est pas le cas, l’utilisateur recevra une erreur 428.

 

429 Trop de requêtes

Cette réponse est renvoyée si un client a essayé d’envoyer trop de requêtes dans un laps de temps trop court.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsqu’un utilisateur envoie trop de requêtes dans un laps de temps trop court.

 

431 Champs de l’en-tête de la requête trop longs

Se produit lorsque le serveur refuse de traiter la requête parce que l’un des champs de l’en-tête (ou l’ensemble des champs) est trop long.

Quand ce code est-il utilisé ? De manière générale, lorsque l’en-tête de la requête de l’utilisateur est plus longue que ce qu’autorise le serveur. Elle peut être renvoyée une fois que la taille des champs de l’en-tête est réduite.

 

444 Pas de réponse

Utilisé dans les fichiers de journal Nginx pour indiquer que le serveur n’a renvoyé aucune information à l’utilisateur et a fermé la connexion.

Quand ce code est-il utilisé ? Il était utilisé comme mesure de lutte contre les logiciels malveillants.

 

449 Réessayer avec (Microsoft)

Il s’agit d’une extension Microsoft, qui indique que la requête devrait être renvoyée après avoir effectué une action adéquate.

Quand ce code est-il utilisé ? Il est généré lorsque les paramètres de la requête ne correspondent pas à ce que le serveur est en mesure d’accepter.

 

450 Bloqué par le contrôle parental Windows (Microsoft)

Extension Microsoft. Cette erreur se produit lorsque le paramétrage du contrôle parental Windows est défini de manière à bloquer l’accès à certaines pages.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque les parents (qui connaissent cette fonction) utilisent le contrôle parental, et qu’une requête vise à accéder à une ressource bloquée.

 

451 Indisponible pour des raisons juridiques

Nouveau code d’état HTTP pour les ressources bloquées pour des raisons légales. Utilisé pour indiquer que l’accès à la ressource demandée a été bloqué pour des raisons juridiques : par exemple par la censure ou par un gouvernement.

 

5xx erreur serveur

 

Les codes 5xx sont réservés en cas d’échec de l’opération imputable au serveur.

Ces réponses sont souvent affichées lorsque le serveur n’est pas en mesure de traiter les requêtes de l’utilisateur pour une raison quelconque. Il devrait inclure un message pour le navigateur qui sera alors affiché à l’utilisateur, il vous indique que le serveur (pour quelque raison que ce soit) n’est pas en mesure de traiter la requête.

 

500 Erreur interne du serveur

Il indique une erreur interne du serveur qui ne rentre pas dans les autres catégories d’erreurs.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsqu’une ressource ou un lien est créé sur un serveur (par exemple un calendrier sur un système de réservation), n’est pas techniquement fonctionnel mais est quand même affiché sous la forme d’un lien.

 

501 Non implémenté

Le serveur ne comprend pas la méthode de la requête ou ne prend pas en charge les fonctionnalités nécessaires pour la traiter.

Quand ce code est-il utilisé ? Vous pouvez rencontrer une erreur 501 lorsque le serveur ne prend pas en charge les protocoles de requête normaux, par exemple GET, OPTIONS, HEAD, POST, etc.

 

502 Mauvaise passerelle

La réponse 502 est affichée lorsque le serveur, dans un rôle de passerelle ou de proxy, a reçu un message de réponse non valable de la part du serveur en amont.

Quand ce code est-il utilisé ? D’habitude, lorsque le serveur en amont et le proxy ou la passerelle ne parviennent pas à se mettre d’accord sur les protocoles de la requête et qu’une erreur se produit lors du transfert de données.

 

503 Serveur non disponible

Le serveur est temporairement incapable de traiter les requêtes pour des raisons techniques. Cet état est censé être temporaire.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsqu’un site est inondé de demandes et que le serveur n’est pas en mesure de traiter toutes les requêtes.

 

504 Délai d’attente de la passerelle expiré

Le serveur qui agit en tant que passerelle ou proxy n’a pas attendu la réponse en amont pour exécuter la requête actuelle.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsqu’un proxy ou une passerelle est utilisé pour transférer les données et que les deux serveurs ont attendu trop longtemps une réponse.

 

505 Version de HTTP non prise en charge

Le serveur ne prend pas en charge la version du protocole HTTP indiquée dans la requête.

Quand ce code est-il utilisé ? Dans les cas décrits ci-dessus ! Lorsque le protocole HTTP est plus ancien que la version demandée par le serveur, et n’est donc pas pris en charge.

 

506 Le variant négocie également

Cette réponse est envoyée lorsque, en raison d’une configuration erronée, l’option sélectionnée se référence elle-même, ce qui occasionne l’interruption du processus d’attache.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque le serveur n’est pas bien configuré et n’est pas en mesure de traiter la requête.

 

507 Stockage insuffisant

L’erreur 507 se produit lorsque le serveur n’est pas en mesure de traiter les données parce qu’il n’y a pas suffisamment d’espace pour la requête en cours.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque le serveur est déjà plein et que l’utilisateur demande une ressource déjà sur le serveur. Le problème est que celui-ci n’a pas l’espace disponible pour stocker les données de la requête et renvoyer la ressource demandée.

 

509 Limite de bande passante dépassée

Ce code de réponse est utilisé lorsque le trafic d’un site web est limité.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque Apache utilise une extension le permettant et que le fournisseur d’accès à internet a déterminé que la bande passante allait être dépassée. Il existe plusieurs options de limitation.

 

510 Pas d’extension

Le code d’erreur 510 est renvoyé lorsque l’extension demandée par le client est absente du serveur.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsque le serveur nécessite davantage d’informations sur la requête.

 

511 Authentification réseau nécessaire

Ce code d’état est affiché si le client doit obtenir l’autorisation préalable d’accéder au réseau, en saisissant par exemple le mot de passe pour un point d’accès à Internet payant.

Quand ce code est-il utilisé ? Lorsqu’un utilisateur doit accepter au préalable des conditions d’utilisation avant de pouvoir accéder à Internet (par exemple pour un point d’accès Wi-Fi).

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (13 votes, average: 5.00 out of 5)
Loading...

Interesting now

Découvrez le PageRank Google et apprenez à vous en servir

Google et tous les autres moteurs de recherche ont pour objectif de présenter à leurs utilisateurs les résultats de recherche les plus pertinents. De nombreux facteurs sont utilisés pour évaluer

Explorez le rôle des meta mots-clés dans l’optimisation SEO

Découvrez des informations utiles sur le rôle actuel des meta mots-clés. Suivez les instructions pour travailler efficacement avec eux.

La clarification du SEO et son importance pour des petites entreprises

Dans le cas où vous n’avez pas d’expérience en SEO et n’avez personne pour vous aider, vous pouvez quand même entreprendre quelques mesures pour améliorer vous-même votre SEO. Ce n’est

Explorez la différence entre les liens Do Follow et No Follow pour le SEO

Que vous soyez expérimenté dans le domaine du SEO ou que vous découvriez cette discipline, la question de l’utilisation des liens « nofollow » se posera tôt ou tard. Si vous êtes débutant,

Les fausses idées reçues sur le sitemap XML

Le sitemap Google XML est un outil SEO puissant. Beaucoup d’experts l’utilisent au quotidien pour améliorer la popularité de leurs créations en ligne et attirer de nouveaux utilisateurs

De bonnes alternatives à Google pour ceux qui en ont marre

Cette statistique va vous choquer : 65%, c’est le pourcentage de la population mondiale qui utilise Google comme moteur de recherche principal. Les internautes entendent fréquemment parler des

Show more

sent-mail

The password link was sent to you by email

The password changed